+ Responder Tema
Página 2 de 2 PrimerPrimer 12
Resultados 16 al 21 de 21

Tema: Bulletins IACM 2013 (en français)

  1. #16
    Fecha de Ingreso
    26 May, 05
    Mensajes
    3,756
    Gracias
    0
    2,438 gracias recibidas en 878 Posts
    Mencionado
    20 Mensaje(s)
    Etiquetado
    2 Tema(s)
    Citado
    75 Mensaje(s)

    Re: Bulletins IACM 2013 (en français)

    http://www.cannabis-med.org/french/b...kel.php?id=340Etats-Unis: Dr. Sanjay Gupta, de CNN, affirme que les Américains ont été induits en erreur

    Le Docteur Sanjay Gupta, correspondant médical en chef de CNN, s’est excusé pour s’être opposé à l’usage médical du cannabis, et a indiqué : « j’ai fait cela par manque de connaissance. » Il s’est excusé pour s’être publiquement opposé à la législation de l’usage médical du cannabis car la base scientifique des bienfaits médicaux du cannabis n’était pas établie. « Aux États-Unis, nous avons été terriblement induits en erreur pendant plus de 70 ans, et je désire m’excuser pour ma participation, a-t-il indiqué dans un article paru le 8 aout dans CNN.com.Il a aussi indiqué être informé du nombre important de décès suite à la prise de médicaments prescrits, mais a fait remarquer « je n’ai pu trouver aucun cas documenté de personne décédée d’une overdose de marijuana. » En janvier 2011, le magazine Forbes avait reconnu le Docteur Gupta « comme une des dix célébrités les plus influentes. » Il a indiqué ne pas avoir fait suffisamment de recherches sur le sujet. Sa rencontre avec une enfant de cinq ans l’a amené à s’intéresser à ce problème : le nombre de crises d’épilepsie avait diminué après qu’elle a pris du cannabis médicinal. Le temps passé avec elle, ainsi qu’avec d’autres, lui avait fait réaliser que les professionnels de la santé devraient fournir les meilleurs soins possibles, incluant le cannabis.UPI of 8 August 2013
    Science/Etats-Unis: La mise en œuvre de lois relatives au cannabis médicinal est associée à des baisses de la consommation d’alcool et du nombre d’accidents de la route

    La légalisation du cannabis médicinal a été associée à une baisse de la consommation d’alcool ainsi que celle des accidents de la route. Ces résultats sont le résultat d’une étude réalisée par des scientifiques de l’Université d’État du Montana, de l’Université d’Oregon et de celle du Colorado. Ils ont examiné les données relatives à la consommation d’alcool et le nombre de décès dus à des accidents de la route pour les années 1990 à 2010. Les scientifiques ont remarqué que l’année suivant l’activation de la loi de légalisation du cannabis médicinal, une baisse de 8 à 11 % des décès causés par les accidents de la route s’était produite.Les auteurs ont écrit que cette légalisation est aussi associée à une baisse notable du prix de la marijuana et de la consommation d’alcool, ce qui suggère que la marijuana et l’alcool sont des produits de substitution. » Les chercheurs ont conclu que la légalisation de la marijuana à usage médical est probablement le mécanisme par lequel il est possible de faire diminuer le nombre de décès dus aux accidents de la route. Cependant, ces conclusions ne signifient pas que conduire sous l’influence de la marijuana est plus sûr que de conduire sous l’influence de l’alcool. L’alcool est souvent consommé dans des restaurants et des bars, et nombreux sont les États qui interdisent la consommation de marijuana médicinale en public. Si la consommation de marijuana a lieu habituellement à la maison ou dans des lieux privés, alors la légalisation pourrait faire diminuer les décès dus aux accidents de la route, simplement parce que les consommateurs de marijuana sont alors moins enclins à conduire quand ils ont consommé. » Les accidents de la route sont la première cause de mortalité des Américains âgés de 5 à 34 ans.Anderson DM, Hansen B, Rees DI. Medical marijuana laws, traffic fatalities, and alcohol consumpion. J Law Econom 2013;56(2):333-69.Veuillez consulter aussi IACM-Bulletin of 4 December 2011.
    En bref

    France: 2ème Colloque sur l’usage thérapeutique du cannabis et des cannabinoïdes, 2 octobre, Strasbourg
    Les associations Action Sida Ville et l’UFCM-I Care (Union Francophone pour les Cannabinoïdes en Médecine -I Care) organisent pour la deuxième année un colloque sur l’usage médical du cannabis et des cannabinoïdes, à Strasbourg, le 2 octobre 2013. Les docteurs Gianpaolo Grassi, et Guillermo Velasco prendront notamment la parole. Tjalling Erkelens, Bedrocan BV, fera également une présentation. Ce colloque, qui fût un succès à sa première édition en 2012, est une occasion unique en France de faire se rencontrer chercheurs, Docteurs, patients, et autres professionnels.
    here the program.
    Etats-Unis: L’Oregon légalise des magasins qui vendent du cannabis
    Le 14 aout, le gouverneur John Kitzhaber a validé le projet de loi qui autorise l’accord de licences, l’inspection et l’audit des magasins qui vendent du cannabis. Il est même demandé aux patients à qui on a recommandé du cannabis de cultiver eux-mêmes ou d’en charger une autre personne. Des dizaines de dispensaires de cannabis existent déjà, mais ils ne sont pas explicitement légaux et fonctionnent grâce au flou de la loi. L’Oregon, comme d’autres États, autorise les dispensaires de cannabis.
    Associated Press du 14 aout 2013.
    Science/Animal: les effets neuroprotecteurs de la minocycline impliquent les récepteurs cannabinoïdes
    Une nouvelle étude scientifique prouve pour la première fois l’implication du système endocannabinoïde dans l’action neuroprotectrice du médicament minocycline sur l’œdème cérébral et les dégâts neurologiques causés par une blessure cérébrale traumatique. Des antagonistes aux récepteurs CB1 et CB2 ont bloqué les effets de la minocycline.
    Faculty of Biology, Complutense University of Madrid, Spain.
    Lopez-Rodriguez AB, et al. Cereb Cortex. 19 aout 2013. [in press].
    Science/Homme: un endocannabinoïde contrôle la douleur neuropathique des patients atteints de neuromyélite optique ou maladie de Devic
    Cette maladie consiste en une affection inflammatoire qui touche les nerfs optiques et la moelle épinière, souvent associée à une douleur neuropathique. Une recherche récente indique que la douleur est liée aux niveaux sanguins de l’endocannabinoid 2-AG.
    Institute for Clinical Neuroimmunology, Ludwig-Maximilians University, Munich, Allemagne.
    Pellkofer HL, et al. PLoS One 2013;8(8):e71500..
    Science/Animal: le récepteur 5-HT1A est lié aux effets anxiolytiques du CBD
    La recherche sur des souris montre que le récepteur de la sérotonine 5-HT1A est impliqué dans les effets anxiolytiques du CBD (cannabidiol). Le blocage de ce récepteur a réduit les effets anti-paniques de ce cannabinoïde naturel.
    Department of Pharmacology, Ribeirão Preto Medical School of the University of São Paulo, Brazil.
    Twardowschy A, et al. 7 aout 2013. [in press].
    Science/Animal: Les effets du CBD sur les mouvements sont transmis par le récepteur 5-HT1
    Une nouvelle étude menée sur des rats a montré que le CBD a des effets directs sur les mouvements. Les scientifiques ont écrit que leur étude suggère que « le CBD pourrait influencer l’activité motrice, en particulier la verticalité, et qu’il semblerait que cet effet soit dépendant des récepteurs 5-HT1A, un mécanisme d’action qui a été proposé pour ses effets antiémétiques, anxiolytiques, et antidépresseurs. »
    Facultad de Medicina, Universidad Complutense, Madrid, Spain.
    Espejo-Porras F, et al. Neuropharmacology. 4 aout 2013. [in press].
    Un coup d'œil sur le passé

    Il y a un an
    Il y a deux ans

  2. #17
    Fecha de Ingreso
    26 May, 05
    Mensajes
    3,756
    Gracias
    0
    2,438 gracias recibidas en 878 Posts
    Mencionado
    20 Mensaje(s)
    Etiquetado
    2 Tema(s)
    Citado
    75 Mensaje(s)

    Re: Bulletins IACM 2013 (en français)

    http://www.cannabis-med.org/french/b...kel.php?id=341Science/Homme: une étude clinique indique que le cannabis réduit les symptômes du cancer et les effets
    secondaires des médicaments anticancéreux


    Lors d’une étude clinique ouverte incluant des patients atteints d’un cancer, tous les symptômes ont été réduits de
    manière significative. Les recherches des divisions d’oncologie du Rambam Health Care Campus, Haiffa, et de la
    faculté de médecine d'Haiffa, Israël, ont été effectuées sur des patients détenteurs de licences de cannabis médicinal
    afin d’évaluer les avantages et les effets secondaires du cannabis sur ces patients. L’étude comportait deux entrevues
    basées sur des questionnaires relatifs aux symptômes et aux effets secondaires; la première a été réalisée le jour de
    la délivrance de la licence et l’autre 6 à 8 semaines plus tard.

    Des 211 patients présents lors de la première entrevue, seulement 131 se sont présentés à la seconde, dont 25 ont
    arrêté le traitement en moins d’une semaine. Tous les symptômes

    de la maladie ou liés aux traitements anticancéreux se sont améliorés de manière significative. Aucun effet
    secondaire, à part une diminution de mémoire pour les patients dont la consommation de cannabis est ancienne, n’a
    été relevé. Les auteurs ont conclu que « les effets positifs du cannabis sur un nombre varié de symptômes cancéreux
    sont à tempérer à cause du risque de dépendance. Bien que l’étude incluant un groupe contrôle manque,
    l’amélioration des symptômes devrait entrainer et faire augmenter l’usage du cannabis dans le traitement de ces
    patients. »

    Bar-Sela G, Vorobeichik M, Drawsheh S, Omer A, Goldberg V, Muller E. The medical necessity for medicinal
    cannabis: prospective, observational study evaluating the treatment in cancer patients on supportive or
    palliative care. Evid Based Complement Alternat Med. 2013;2013:510392, 16 juillet 2013. [in press]
    .

    Free full text.
    .

    Etats-Unis: le gouvernement fédéral autorise les États à légaliser le cannabis à usage récréatif



    Du jour au lendemain, les défenseurs du cannabis ont pu constater un changement historique : le 29 aout,
    l’administration d’Obama a commencé à donner aux États une certaine latitude pour expérimenter la législation
    permettant la légalisation du cannabis à usage récréatif. Elle a commencé par laisser le Colorado et Washington
    édicter de nouvelles lois autorisant l’usage récréatif du cannabis. Le département de la justice a indiqué se refocaliser
    sur l’application au niveau national, de la loi relative au cannabis, en produisant des charges criminelles dans huit cas
    seulement comme la distribution aux mineurs, sans poursuite pour les consommateurs, les cultivateurs et les
    commerces qui y sont liés. Ces décisions interviennent environ après un an de réflexion au sein de l’administration du
    Président Barack Obama sur la position à tenir face au mouvement grandissant pour des lois sur le cannabis plus
    souples.

    Les supporters de la légalisation ont accueilli cette décision comme une étape majeure de la fin de la prohibition du
    cannabis. La loi fédérale stipule que le cannabis est illégal et sévèrement contrôlé, bien que 20 États, ainsi que le
    District de Columbia en permettent l’usage médical. Les votants du Colorado et du district de Washington ont légalisé
    l’usage récréatif du cannabis lors d’un vote de mesures sans précédent en novembre 2012. La marge d’appréciation
    pour les États n’ira pas plus loin, sauf si le Colorado, Washington ou d’autres États se montraient incapables de
    contrôler le cannabis, a indiqué le département de la justice.

    Reuters du 29 aout 2013.
    .

    Science/Homme: une étude clinique indique que le THC permet un endormissement plus rapide et une légère
    réduction du temps de sommeil



    Des concentrations plus fortes de THC ont été associées à un endormissement plus facile et une période de sommeil
    diurne plus longue la journée suivante, pour les 13 fumeurs réguliers de cannabis, qui ont participé à une semaine
    d’étude sur le THC. Ces résultats proviennent d’une étude réalisée au National Institute on Drug Abuse, Baltimore,
    Etats-Unis, où les participants avaient reçu des doses croissantes de THC oral (40-120mg quotidiennement).

    Des concentrations plus fortes de THC prises le soir et de 11-OH-THC ont été significativement associées à des
    périodes de latence de sommeil plus courtes, moins de difficulté à s’endormir, et une période de sommeil plus longue,
    le jour suivant. Par contre, la période de sommeil nocturne a légèrement diminué (3,5 minutes par nuit) pendant
    l’étude. Les auteurs ont conclu : « que ces résultats suggèrent que la tolérance aux effets de somnolence du THC a
    pu se produire, mais que ces résultats devraient être considérés comme des préliminaires, à cause des limites de
    conception de l’étude. La somnolence que produit le THC oral pourrait se dissiper en cas de consommation forte et
    chronique.»

    Gorelick DA, Goodwin RS, Schwilke E, Schroeder JR, Schwope DM, Kelly DL, Ortemann-Renon C, Bonnet D,
    Huestis MA. Around-the-clock oral THC effects on sleep in male chronic daily cannabis smokers. Am J Addict
    2013;22(5):510-4.
    .
    En bref


    Science/Homme: une consommation précoce de cannabis n’amène pas à l’échec scolaire


    Des chercheurs se sont intéressés à la question suivante : la consommation de cannabis entraine-t-elle un taux de
    réussite scolaire plus faible? 3337 jumeaux adultes ont été examinés. Les chercheurs ont conclu qu’« une
    consommation précoce de cannabis et le fait d’abandonner ses études sont des conséquences des facteurs-risques
    environnementaux. Ces facteurs ont une incidence sur la précocité d’une consommation de cannabis et également sur
    le départ précipité de l’établissement scolaire. »

    VU University, Department of Developmental Psychology and EMGO Institute for Health and Care Research,
    Amsterdam, The Netherlands.

    Verweij KJ, et al. Drug Alcohol Depend. 2013 Aug 11. [in press]
    .

    Canada: une majorité d’électeurs favorables à une réforme sur les lois relatives au cannabis


    Plus de deux tiers (69%) des électeurs sont favorables à une décriminalisation du cannabis quand il ne s’agit que
    d’une petite quantité (34%) ou bien à une légalisation et une taxation (36%).

    Lors d’un sondage, 1198 Canadiens de plus de 18 ans ont indiqué que pour 15%, ils ne désiraient pas un changement
    de la loi actuelle, et que 13% désiraient un renforcement des peines.

    Press release du Forum Research du 24 août 2013
    .

    Etats-Unis: dans le Maine, un nombre croissant de patients sont autorisés à cultiver du cannabis à usage
    thérapeutique


    Selon le rapport annuel du Département de la santé, environ 575 personnes ont demandé l’autorisation à l’Etat de
    cultiver leur cannabis médicinal. 521 d’entre eux le demandaient pour la première fois. Les 8 dispensaires de l’Etat
    emploient 84 personnes. Le programme Maine Medical Use of Marijuana Program a reçu 612,370 dollars en
    honoraires et a dépensé une somme bien inférieure: 466,028 dollars.

    Bangor Daily News of 24 August 2013
    .

    Science/Homme: consommation de cannabis et trouble déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH) sont
    associés


    Dans une étude qui a inclus 56 hommes et 20 femmes présentant un trouble déficit de l’attention avec hyperactivité,
    les femmes ont associé consommation de cannabis à une meilleure qualité de sommeil. Les hommes l’ont associée à
    une meilleure attention. Les auteurs ont conclu « que les hommes et les femmes présentant un TDAH pouvaient
    consommer de la marijuana pour différentes raisons. »

    Department of Pediatrics, University of California, Irvine, USA.

    Ly C & Gehricke JG. Psychiatry Res. 29 août 2013. [in press]
    .

    Science/Homme: la consommation de cannabis des personnes jeunes présentant un TDAH n’a pas réduit
    leurs performances cognitives


    Pour les jeunes adultes d’âge moyen de 24 ans de l’étude, présentant un TDAH, la consommation de cannabis n’a
    pas modifié les facultés cognitives, qu’elle que soit leur consommation de cannabis ou pas. 42 patients consommaient
    du cannabis et 45 n’en consommaient pas. Des analyses exploratoires ont révélé que la consommation de cannabis
    avant l’âge de 16 ans pourrait avoir des effets négatifs sur la cognition. Les auteurs ont conclu que la consommation
    régulière de cannabis, après 16 ans, ne devrait pas être seule mise en cause dans l’aggravation les déficits cognitifs
    sur le long terme, ce qui caractérise les personnes atteintes de TDAH.

    Cincinnati Children's Hospital Medical Center, USA.

    Tamm L, et al. Drug Alcohol Depend. 11 août 2013. [in press]
    .

    Science/Animal: l’inhibition du transport d’anandamide réduit la nausée des musaraignes


    Une substance, dénommée ARN272, réduit le transport d’anandamide vers les cellules, et augmente la concentration
    d’anandamide, ce qui a réduit le vomissement des musaraignes et les comportements nauséeux chez des rats. Les
    auteurs ont conclu que « ces résultats suggèrent que l’inhibition du transport d’anandamide par le composé ARN272
    active de manière tonique les récepteurs CB1. »

    Department of Psychology and Collaborative Neuroscience Program University of Guelph, Canada.

    O'Brien LD, et al. Br J Pharmacol. 2013 Aug 28. [in press]
    .

    Science/Animal: suite à une lésion au nerf sciatique, le CBD s’est révélé neuro-protecteur


    Sur de jeunes rats, le CBD (cannabidiol) a réduit les conséquences de la lésion mécanique causée au nerf sciatique.
    Les auteurs ont conclu que « les résultats actuels montrent que le CBD possède des caractéristiques neuro-
    protectrices qui pourraient être prometteuses pour une future utilisation clinique .

    Institute of Biology, University of Campinas, Brazil.

    Perez M, et al. EUR J Neurosci. 25 août 2013. [in press]
    .

    Un coup d'œil sur le passé


    Il y a un an

    Il y a deux ans

  3. #18
    Fecha de Ingreso
    26 May, 05
    Mensajes
    3,756
    Gracias
    0
    2,438 gracias recibidas en 878 Posts
    Mencionado
    20 Mensaje(s)
    Etiquetado
    2 Tema(s)
    Citado
    75 Mensaje(s)

    Re: Bulletins IACM 2013 (en français)

    http://www.cannabis-med.org/french/b...kel.php?id=343

    IACM: L’assemblée générale a élu la nouvelle Présidente, Daniela Parolaro

    Le 27 septembre, l’assemblée générale de l’IACM a élu la Présidente Daniela Parolaro, professeure à l’Université d’Insubria, Italie. Mark Ware, Canada, a été élu Vice-président, et Franjo Grotenhermen, Allemagne, réélu Directeur Exécutif. Après avoir participé pendant plusieurs années à l’activité de l’association au sein du Comité d’administration, les membres suivants ont été remplacés : Manuel Guzman (Espagne), Ethan Russo (Etats-Unis), et Rudolf Brenneisen (Suisse). Les nouveaux membres élus sont Donald Abrams (Etats-Unis), Jahan Marcu (Etats-Unis), et Ilya Reznik (Israël). Les membres suivants: Arno Hazekamp (Pays-Bas), Roger Pertwee (Royaume-Uni), Willy Notcutt (Royaume-Uni), et Kirsten Müller-Vahl (Allemagne) ont été réélus. Les représentants des patients Michael Krawitz (Etats-Unis), Alison Myrden (Canada), et Sarah Martin (Royaume-Uni) ont aussi été réélus.L’assemblée générale a décidé de fixer le montant de la cotisation à 60€ pour les employés et à 30€ pour les demandeurs d’emploi. En 2011, les membres pouvaient choisir le montant de leur cotisation. Avant 2011, les membres ayant un emploi payaient 60€ ou 60$ et les demandeurs d’emploi 30€ ou 30$. Chaque membre est invité à faire un don en fonction de ses possibilités. La cotisation de l’entreprise américaine Dr. Bronner's Magic Soaps, qui donnera 5000$ pour l’année, a été très bien accueillie.La direction s’est interrogée sur le moyen d’attirer de nouveaux membres, notamment en élaborant des listes de diffusion pour les scientifiques et les patients en vue d’échanges d’informations et de discussions de haut niveau sur les problèmes liés à l’usage thérapeutique du cannabis et des cannabinoïdes.
    IACM: Congrès sur les cannabinoïdes en médecine de Cologne en 2013

    Environ 130 scientifiques, médecins, étudiants, et autres, originaires principalement d’Europe, ont participé au Congrès sur les cannabinoïdes qui s’est tenu à Cologne le 27 et 28 septembre. D’excellentes discussions et interventions, une nourriture soignée et une atmosphère très cordiale ont ponctué cet évènement. Les discussions ont été enregistrées et seront disponibles sur le site web de l’IACM d’ici quelques semaines pour les membres.L’IACM a honoré quatre personnes dont les résultats relatifs à la réintroduction du cannabis et des cannabinoïdes méritent d’être mentionnés. Le comité décisionnel composé des nominés de l’année précédente a décidé que le prix de la recherche clinique irait à Philip Robson, le prix Ester Fride à
    Vincenzo Di Marzo, et le prix IACM des jeunes chercheurs à Tibor Harkany. Le prix spécial de l’IACM a été décerné à Roger Pertwee. Les prix décernés sont accompagnésd’une somme de 500€.
    Les compagnies Bedrocan, Bionorica Ethics, Almirall Hermal, Fundacion Canna, THC Pharm, Phytoplant Research, Paradise Seeds et Terra Energetika sponsorisaient cet évènement, et elles ont fortement contribué à la réussite de celui-ci.Des extraits des conférences sont disponibles à : Conference Website
    Canada: nouveau programme pour l’usage thérapeutique du cannabis

    Le 1er octobre, le Canada a débuté un nouveau programme contrôlé de cannabis thérapeutique. La somme d’un milliard de dollars canadiens est espérée. Même si la distribution est privatisée, les personnes critiques ont peur que cette législation, issue par le gouvernement conservateur, rende l’accès au cannabis plus difficile aux patients.Au Canada, le cannabis thérapeutique est légal depuis plus de 10 ans, mais est fortement régulé. Les patients munis d’une approbation médicale peuvent cultiver, ou faire cultiver par d’autres, ou acheter du cannabis auprès du ministère de la santé. Cette année, le gouvernement conservateur a voté l’abandon de ce système au profit d’un système privé très régulé. Le ministère, d’ici la fin du mois de mars, supprimera progressivement ce système, qui permettait la vente aux usagers de cannabis issu de Prairie Plant Systems. Ce système sera remplacé par un autre, mis en place le 1er octobre, dans lequel les patients pourront envoyer leur demande directement aux producteurs accompagnée de la déclaration médicale.Time Magazine du 2 octobre 2013
    Science/Homme: le THC efficace pour traiter les nausées et les vomissements chez des personnes atteintes de cancers en phase terminale

    Le THC pourrait se révéler très efficace pour traiter les nausées et les vomissements des personnes atteintes de cancers en phase terminale, qu’aucun autre traitement ne soulage, ont indiqué les chercheurs de l’Université de South Florida College of Medicine, Tampa, Etats-Unis, à partir d’un rapport de cas. Les nausées et les vomissements sont fréquents, et bouleversants en cas de cancers avancés. 7% des patients présentent des symptômes réfractaires au traitement.Le THC est étudié dans le cadre des nausées et vomissements induits par la chimiothérapie. Peu de cas de son usage en traitement des nausées et vomissements non liés à la chimiothérapie ont été répertoriés. Les chercheurs ont rapporté le cas d’une patiente atteinte d’un cancer de l’ovaire en phase terminale, présentant des carcinomatoses péritonéales et des nausées et vomissements réfractaires, et qui a très bien répondu au traitement au dronabinol (THC).Hernandez SL, Sheyner I, Stover KT, Stewart JT. Dronabinol Treatment of Refractory Nausea and Vomiting Related to Peritoneal Carcinomatosis. Am J Hosp Palliat Care. 19 septembre 2013. [in press]
    En bref

    Science/Animal: L’ingestion d’acide linoléique accroit les niveaux d’endocannabinoïdes
    Des études menées sur des souris ont montré que l’ingestion d’acide linoléique, un acide oméga 6, accroit les niveaux de l’endocannabinoïde 2-AG et de l’anandamide, ainsi que le poids. Les chercheurs ont conclu qu’un régime riche en acide linoléique pourrait faire augmenter le poids.
    National Institute of Nutrition and Seafood Research, Bergen, Norway.
    Alvheim AR, et al. Lipids. 1 octobre 2013. [in press]
    Science/Cellules: certains produits médicinaux peuvent influencer l’excrétion de THC-COOH
    A partir d’expériences sur les cellules, les chercheurs ont conclu que « la prise de produits affectant le recyclage entérohépatique du THC-COOH et de ses glucoronides pourrait nuire à l’interprétation des concentrations de cannabinoïdes utilisées pour détecter ou déterminer la fréquence de la prise de cannabis, ou indiquer la dernière fois que le produit a été consommé.
    Institute of Legal and Traffic Medicine, University Hospital, Heidelberg, Germany.
    Skopp G, et al. Anal Bioanal Chem. 29 septembre 2013. [in press]
    Science/Animal: un composé du curry influence l’activité des récepteurs CB1 du foie
    L’antagonisme des récepteurs hépatiques CB1 pourrait représenter une stratégie thérapeutique nouvelle pour le traitement de la fibrose du foie. Les dernières recherches ont montré que le curcuma, un composé du curry, réduit l’activité du récepteur CB1 et augmente celle du CB2. Les antagonistes du récepteur CB1 miment et renforcent les effets du curcuma. Les scientifiques ont conclu que « leurs études actuelles ont révélé que la réduction de la fibrose du foie était associée à la modulation du système CBR et que l’antagonisme du CBR1 a contribué aux effets du curcuma.
    College of Pharmacy, Nanjing University of Chinese Medicine, China.
    Zhang Z, et al. EUR J Pharmacol. 2013 Sep 26. [in press]
    Science/Cellules: le CBD pourrait affecter négativement le placenta pendant la grossesse
    Selon des expériences sur les cellules, le CBD (cannabidiol) pourrait influencer la fonction de certaines protéines qui interviennent dans le fonctionnement du placenta. Les auteurs ont conclu que l’usage du CBD pendant la grossesse « pourrait réduire les fonctions protectrices du placenta et changer ses caractéristiques morphologiques et physiologiques. »
    Department of Clinical Biochemistry and Pharmacology, Ben-Gurion University of the Negev, Israel.
    Feinshtein V, et al. PeerJ. 12 septembre 2013 ;1:e153 [in press]
    Science/Animal: la béta-caryophyllène réduit la douleur en influençant les systèmes opioïdes et endocannbinoïdes
    La trans-caryophyllene (beta-caryophyllene) est une huile essentielle que l’on trouve dans de nombreuses plantes, tels le poivre, le romarin, l’origan et le cannabis. La recherche a montré « que la trans-caryophyllène réduit les douleurs aiguës et chroniques chez les rats. Les systèmes endocannabinoïde et opioïde pourraient transmettre cet effet. »
    Departamento de Psicobiologia, Universidade Federal de São Paulo, Brazil.
    Paula-Freire LI, et al. Phytomedicine. 19 septembre. [in press]
    Science: les cannabinoïdes et d’autres drogues médicinales influencent l’activité des enzymes due aux effets sur le DNA
    Dans une revue, des chercheurs ont écrit : « la preuve s’accroit : les drogues courantes telles que les opïodes, les cannabinoïdes, l’acide valproic ou les cytostatiques, pourraient induire des altérations des profils de la méthylation de l’ADN ou des conformations histone.» Ces effets pourraient influencer l’activité de certaines parties de l’ADN et à partir de là, la production des protéines dans les cellules.
    Institute of Clinical Pharmacology, Goethe University, Frankfurt am Main, Germany.
    Lötsch J, et al. Trends Mol Med. 2013 Sep 17. [in press]
    Science/Animal: l’endocannabinoïde 2-AG est impliqué dans la mémoire des patients schizophrènes.
    La régulation de l’information entre les cellules par l’endocannabinoïde 2-AG est détériorée par l’élévation prolongée de la neuréguline-1. Cette élévation est observée chez de nombreux patients atteints de schizophrénie. Une étude récente apporte « un nouvel éclairage des thérapies potentielles de la schizophrénie qui visent le système endocannabinoïde. »
    Medical College of Georgia, Augusta, USA.
    Du H, et al. J Neurosci 2013;33(38):15022-31.
    Science/Homme: Le THC pourrait être encore présent dans l’haleine des consommateurs de cannabis 2 heures après avoir fumé
    Dans une étude menée sur 24 fumeurs de cannabis, le THC était détectable dans l’haleine après avoir fumé une cigarette de cannabis. Parmi les fumeurs réguliers de cannabis, tous les échantillons de souffle d’air se sont révélés positifs au THC à 0,89 h, 76.9% à 1.38 h, et 53.8% à 2.38 h. Seulement un échantillon était encore positif après 4,2 h. Parmi les fumeurs occasionnels, 90.9% des échantillons étaient positifs au THC à 0,95 heure et 63.6% à 1.49 heure. Les scientifiques ont écrit que le souffle d’air pourrait se révéler un modèle alternatif de test de détection de conduite sous influence du cannabis, mais que la limite de la détection quand la personne se trouve fenêtre ouverte est courte : de 0,5 à 2 heures.
    National Institute on Drug Abuse, Baltimore, USA.
    Himes SK, et al. Clin Chem. 17 septembre 2013 Sep 17. [in press]
    Un coup d'œil sur le passé

    Il y a un an
    Il y a deux ans

  4. #19
    Fecha de Ingreso
    26 May, 05
    Mensajes
    3,756
    Gracias
    0
    2,438 gracias recibidas en 878 Posts
    Mencionado
    20 Mensaje(s)
    Etiquetado
    2 Tema(s)
    Citado
    75 Mensaje(s)

    Re: Bulletins IACM 2013 (en français)

    http://www.cannabis-med.org/french/b...kel.php?id=344

    IACM-Bulletin du 17 Novembre 2013
    Science/Cellules: La recherche fondamentale montre que les cannabinoïdes non psychotropes, comme le cannabidiol, sont des médicaments anti cancéreux efficaces contre la leucémie

    Une nouvelle étude a montré que les cannabinoïdes non psychotropes du cannabis pourraient agir efficacement comme agents anticancéreux. Les propriétés anticancéreuses du THC, le composant psychotrope primaire du cannabis, sont connues depuis longtemps. L’étude a été réalisée par une équipe de l’Université St George’s de Londres, sur des cellules leucémiques. L’étude, dirigée par le docteur Wai Liu, a effectué des investigations sur un certain nombre de cannabinoïdes, en utilisation unique ou bien en combinaison. Tous les cannabinoïdes étudiés ont montré des propriétés anticancéreuses aussi efficaces que celles du THC. De plus, ces cannabinoïdes ont un effet accru quand ils sont utilisés en combinaison les uns avec les autres.Le docteur Liu a indiqué : « ces agents peuvent interférer sur le développement des cellules cancéreuses, arrêter leur progression et même les empêcher de grossir. » Parfois même, en utilisant des schémas de dosage spécifique, ils peuvent détruire des cellules cancéreuses. En utilisant des combinaisons avec les traitements existants, on pourrait découvrir des stratégies extrêmement efficaces pour combattre le cancer. » L’étude a examiné le cannabidiol (CBD), le cannabigerol (CBG) et le cannabigevarin (CBGV).communiqué de presse de St George's University of London du 14 octobre 2013Scott KA, Shah S, Dalgleish AG, Liu WM. Enhancing the activity of cannabidiol and other cannabinoids in vitro through modifications to drug combinations and treatment schedules. Anticancer Res 2013;33(10):4373-80.
    Science/Animal: Le cannabinoïde CBD peut être utile en cas de dépendance au cannabis

    Des études fondamentales menées sur deux groupes issus des Émirats arabes unis et des États-Unis indiquent un mécanisme possible par lequel le cannabidiol (CBD) pourrait traiter la dépendance au cannabis, comme le suggérait déjà une étude précédente réalisée avec des consommateurs. Les scientifiques américains du National Institute on Drug Abuse à Baltimore, ont démontré que l’acide kynurénique, qui inhibe les récepteurs α7-nACh acétylcholine nicotinique alpha-7, réduit aussi les effets du THC chez les rats et les singes dépendants au THC. L’acide kynurénique est un produit du métabolisme normal de l’acide aminique L-tryptophan. Les chercheurs ont écrit que la modulation par l’agent acide kynurenique offre une perspective stratégique de l’abstinence à la marijuana, et pourrait prévenir les rechutes. »Un groupe du College of Medicine and Health Sciences de l’Université d’ Abu Dhabi, Al Ain, Émirats arabes unis, a montré que le CBD inhibe les courants de l’acétylcholine induite des récepteurs d’acétylcholine nicotinique alpha-7. Ils ont conclu que « leurs résultats indiquent que le CBD inhibe la fonction du récepteur α7-nACh. » D’autres mécanismes pourraient être impliqués dans les effets du CBD.Mahgoub M, Keun-Hang SY, Sydorenko V, Ashoor A, Kabbani N, Al Kury L, Sadek B, Howarth CF, Isaev D, Galadari S, Oz M. Effects of cannabidiol on the function of α7-nicotinic acetylcholine receptors. EUR J Pharmacol. 18 octobre 2013. [in press]Justinova Z, Mascia P, Wu HQ, Secci ME, Redhi GH, Panlilio LV, Scherma M, Barnes C, Parashos A, Zara T, Fratta W, Solinas M, Pistis M, Bergman J, Kangas BD, Ferré S, Tanda G, Schwarcz R, Goldberg SR. Reducing cannabinoid abuse and preventing relapse by enhancing endogenous brain levels of kynurenic acid. Nat Neurosci 2013;16(11):1652-61.
    En bref

    Etats-Unis: La majorité des citoyens est maintenant, pour la première fois, favorable à la légalisation du cannabis
    La majorité des citoyens américains est favorable à la légalisation du cannabis, indique un sondage réalisé le 22 octobre. L’institut Gallup a indiqué qu’une majorité, 58%, estime que le cannabis devrait être légalisé. Cela représente une augmentation de dix points par rapport à l’année passée. En 1969, l’année où l’institut Gallup posait la question, seulement 12% de la population était favorable à la légalisation. Dans les années 1970, le chiffre était de 28%, puis il a atteint 50% en 2011. Le sondage s’est adressé à 1028 adultes de plus de 18 ans.
    UPI du 22 octobre 2013
    Science/Etats-Unis: Les autorités autorisent des essais cliniques avec du CBD sur des enfants épileptiques
    Les autorités américaines ont permis deux essais cliniques destinés à évaluer l’efficacité du cannabidiol (CBD) dans le traitement de l’épilepsie pédiatrique difficile à guérir. Selon un rapport du journal O'Shaughnessy's, ces essais auront lieu à la New York Medical School et à l’Université de Californie, à San Francisco. Les préparations de cannabidiol des essais seront fournies par la compagnie anglaise GW Pharmaceuticals qui produit des médicaments avec des extraits de cannabinoïdes biologiques, y compris le Sativex.
    O'Shaughnessy's
    France: Le Sativex a été recommandé pour approbation
    L’extrait de cannabis Sativex de la compagnie GW Pharmaceuticals a été recommandé en vue d’une approbation en France, pour traiter la spasticité de la sclérose en plaques. C’est Almirall, le partenaire EURopéen de GW, qui vendra le Sativex à la suite des procédures d’établissement du prix et du remboursement. Ce médicament, que l’on vaporise sous la langue, est disponible en Grande-Bretagne, en Espagne, en Allemagne, au Canada, au Danemark, en Norvège, en Israël, en Autriche, en Pologne, en Suède, en Italie et en Finlande.
    Reuters du 21 octobre 2013
    Uruguay: Le gouvernement souhaite vendre du cannabis au prix d’un dollar le gramme
    Afin de combattre le trafic de drogue, le gouvernement uruguayen a l’intention de vendre le cannabis au prix d’un dollar le gramme. Le projet de loi destiné à créer une industrie légale de production de cannabis a été voté par les députés. Le Président Jose Mujica la proposera au sénat prochainement, comme une partie de son travail d’exploration de nouvelles alternatives de la guerre contre les drogues.
    Associated Press du 21 octobre 2013
    Science/Animal: Un cannabinoïde accroit les effets antiépileptiques d’autres médicaments médicinaux
    Les données fournies par des études sur des rats suggèrent que la combinaison entre le cannabinoïde synthétique WIN55,212-2 et la médication courante de l’épilepsie (lamotrigine, pregabalin et topiramate) produit des interactions anticonvulsives bénéfiques, en cas d’ épilepsie.
    Department of Pathophysiology, Medical University, Lublin, Poland.
    Luszczki JJ, et al. EUR J Pharmacol. 23 octobre 2013. [in press]
    Science/Animal: Le THC et la résinifératoxine agissent de manière synergétique et réduisent les nausées
    Une étude sur le modèle animal (musaraigne) montre que le THC et la résinfératoxine, qui se lie aux récepteurs vanilloïdes (TRPV1), agissent ensemble et réduisent les nausées et les vomissements. Les auteurs ont écrit que « la combinaison des agonistes des récepteurs CB1/CB2 et TRPV1 ont la capacité de complètement abolir le vomissement induit par la cisplatine à des doses qui sont rarement efficaces quand ce produit est utilisé seul. »
    College of Osteopathic Medicine of the Pacific, Western University of Health Sciences, Pomona, USA.
    Darmani NA, et al. EUR J Pharmacol. 21 octobre 2013. [in press]
    Science/Animal: Lors de l’exercice physique, le système endocannabinoïde est activé et réduit la douleur
    Des études menées sur des rats indiquent que l’exercice physique pourrait activer le système endocannabinoïde et produire une diminution de la douleur. Les auteurs ont écrit que leurs résultats suggèrent que le système endocannabinoïde transmet une réduction de la douleur aux niveaux des systèmes nerveux centraux et périphériques. »
    Department of Pharmacology, Institute of Biological Sciences, Federal University of Minas Gerais, Belo Horizonte, Brazil.
    Souza GG, et al. Neuropharmacology. 2013 Oct 19. [in press]
    Science/Cellules: En cas de cancer du sein, l’effet anticancéreux du tamoxifène pourrait être transmis par les récepteurs cannabinoïdes
    Le Tamoxifène est classé comme modulateur sélectif des récepteurs aux oestrogènes et est utilisé dans le traitement des patientes présentant un cancer du sein. Une nouvelle étude montre que le tamoxifène se lie aux récepteurs CB1 et CB2. Les chercheurs ont conclu que ces résultats pourraient être utilisés « pour développer de nouveaux médicaments efficaces et non toxiques qui agissent via les récepteurs CB1 et CB2. »
    Department of Pharmacology and Toxicology, College of Medicine, University of Arkansas for Medical Sciences, Little Rock, USA.
    Prather PL, et al. Biochem Biophys Res Commun. 19 octobre 2013. [in press]
    Science/Animal: L’angiotensine protège l’estomac en activant les récepteurs CB1
    Lors d’études sur des rats, la stimulation des récepteurs centraux par l’angiotensine via l’activation des récepteurs cannabinoïdes CB1 a induit une protection de la muqueuse de l’estomac. L’angiotensine est une hormone peptide qui produit une vasoconstriction et par conséquent une montée de la pression artérielle.
    Department of Pharmacology and Pharmacotherapy, Faculty of Medicine, Semmelweis University, Budapest, Hungary.
    Gyires K, et al. Mol Cell Endocrinol. 2013 Oct 18. [in press]
    Science/Animal: Dans le cadre de la maladie de Parkinson, l’endocannabinoïde oleoylethanolamide réduit la dyskénie
    Dans le cadre de la maladie de Parkinson, l’utilisation prolongée de la L-DOPA entraine le développement de mouvements involontaires anormaux appelés dyskinésie induite. Lors d’études sur des rats, ces effets secondaires ont été réduits par l’endocannabinoïde oleoylethanolamide (OEA). Les chercheurs ont écrit que « cette étude soutient l’hypothèse que le système endocannabinoïde joue un rôle important dans le développement et l’expression des dyskinésies et pourrait être une cible efficace pour traiter des dyskinésies induites par la L-DOPA. »
    Instituto Cajal, CSIC, Madrid, Spain.
    González-Aparicio R, et al. Neurobiol Dis. 1è octobre 2013. [in press]
    Un coup d'œil sur le passé

    Il y a un an
    Il y a deux ans

  5. #20
    Fecha de Ingreso
    26 May, 05
    Mensajes
    3,756
    Gracias
    0
    2,438 gracias recibidas en 878 Posts
    Mencionado
    20 Mensaje(s)
    Etiquetado
    2 Tema(s)
    Citado
    75 Mensaje(s)

    Re: Bulletins IACM 2013 (en français)

    http://www.cannabis-med.org/french/b...kel.php?id=345

    IACM-Bulletin du 12 Décembre 2013
    République tchèque: la plupart des patients n’ont pas les moyens financiers d’acheter le cannabis en
    pharmacie


    Cette année, la République tchèque a légalisé l’usage médical du cannabis. La mise en application de cette loi
    date du 1er avril. Elle définit des restrictions sur la culture, la vente, et l’importation de cannabis. Pour la plupart
    des patients, la solution la plus simple est encore de cultiver eux-mêmes. Environ 20 000 patients sont éligibles
    pour bénéficier de ce traitement légal à base de cannabis, mais ils n’ont pas grande chance d’y avoir accès. La
    police a dernièrement ignoré les cultivateurs qui, techniquement selon la Loi, devraient être placés en prison.
    Les patients et les experts médicaux condamnent l’interférence du ministre de la Santé qui s’oppose à la
    légalisation de l’usage médical du cannabis. « Le ministre de la Santé s’est efforcé à ce que la loi ne soit pas
    encouragée, » a indiqué le docteur Thomas Zabransky, un conseiller auprès des Nations Unies et de l’Europe
    sur les questions de drogues.


    Le ministre de la Santé dénie délibérément le blocage de l’accès au cannabis médicinal. Pourtant, il est certain
    que les règles de modalité qu’il a fixées constituent des entraves. Celles-ci empêchent par exemple que les
    assurances de santé couvrent le remboursement du cannabis médicinal. Elles fixent aussi la dose mensuelle
    maximum à laquelle les patients ont droit à 30 grammes, une quantité que le docteur Zabransky indique être
    insuffisante pour produire un soulagement réel pour certains patients. Le gouvernement a autorisé quatre
    qualités de cannabis, également distribuées aux Pays-Bas où la compagnie Bedrocan produit et vend au prix
    de 10 dollars américains environ par gramme (environ 7€). Dans un pays où le salaire moyen mensuel est de
    1300 dollars américains (environ 950€) et où la pension moyenne de retraite est d’environ 370€, ce prix est
    considéré comme prohibitif.


    Associated Press of 15 November 2013.


    Etats-Unis/Grande-Bretagne : Plus d’une centaine d’enfants épileptiques sont traités avec un nouvel
    extrait de cannabis riche en CBD


    La compagnie anglaise GW Pharmaceuticals a annoncé que la Food and Drugs Administration américaine
    avait autorisé la réalisation d’études cliniques sur l’Epidiolex. Il s’agit de l’extrait de cannabis dont l’agent actif
    est le cannabidiol (CBD), destiné à traiter des enfants présentant le syndrome de Dravet, une forme d’origine
    génétique, rare et sévère de l’épilepsie infantile qui est résistante aux traitements habituels. La compagnie
    espère commencer les essais en 2014.


    En plus du programme de développement clinique de l’Epidiolex dans le cas du syndrome de Dravet, GW a
    aussi obtenu l’autorisation pour permettre aux spécialistes indépendants, dans le domaine des épilepsies
    pédiatriques, de traiter immédiatement, avec de l’Epidiolex, les cas les plus sévères. Aujourd’hui, 125 enfants
    épileptiques ont ainsi été traités.


    Press release by GW Pharmaceuticals of 15 November 2013.


    Science/Homme: Le THC administré par voie orale a les mêmes effets psychoactifs que le cannabis
    fumé


    Une étude réalisée au Brigham and Women‘s Hospital and Harcard Medical School à Boston, États-Unis
    indique que pour les patients qui souffent de douleurs, le THC oral (dronabinol) a causé des effets similaires à
    ceux de la prise de cannabis par inhalation. Les scientifiques ont mené un essai contrôlé et randomisé portant
    sur une dose unique de placébo, de 10 ou 20 mg oral de THC chez des patients souffrant de douleurs
    chroniques non liées à un cancer. Ces patients étaient traités auparavant avec des opioïdes. Toutes les
    heures, et ce pendant huit heures, les participants ont rempli un questionnaire standardisé, le « Addiction
    Research Center Inventory » (ARCI). L’échantillon qui permettait la comparaison sur le taux d’ARCI est
    constitué par 20 sujets ne présentant aucune douleur, surveillés chaque 30 minutes après avoir fumé des
    cigarettes de cannabis contenant 2% et 3, 5% de THC.


    Ceux qui ont consommé des doses de 10 et 20 mg de THC présentaient des scores plus élevés à différents
    niveaux d’appréciation de l’échelle d’ARCI par rapport au placébo. L’effet maximum de l’ARCI, deux heures
    après la prise était le même que ceux du cannabis fumé, 30 minutes après la prise. Les auteurs ont conclu que
    « pour les patients en état de souffrance, le dronabinol oral a des effets psychoactifs similaires à ceux du
    cannabis fumé. Ces résultats soulignent la nécessité de débuter un traitement au dronabinol avec des doses
    faibles qu’il faut progressivement augmenter en fonction des effets indésirables et thérapeutiques.


    Issa MA, Narang S, Jamison RN, Michna E, Edwards RR, Penetar DM, Wasan AD. The Subjective
    Psychoactive Effects of Oral Dronabinol Studied in a Randomized, Controlled Crossover Clinical Trial
    For Pain. Clin J Pain. 2013 Nov 25. [in press]


    En bref

    Suisse: le Sativex sera bientôt disponible

    La compagnie GW Pharmaceuticals a annoncé avoir reçu l’autorisation de mise sur le marché pour son extrait
    de cannabis Sativex pour le traitement de la spasticité de la sclérose en plaques. C’est le partenaire
    EURopéen de GW Pharmaceutical Almirall qui commercialise, en Suisse, ce produit.

    Press release by GW Pharmaceuticals of 27 November 2013.



    Australie: le gouvernement du New South Wales a rejeté la proposition de l’usage médical du cannabis


    En novembre dernier, le gouvernement du New South Wales a ouvert une enquête parlementaire relative à
    l’usage médical du cannabis. Le comité a retenu les pathologies du VIH et les patients en phase terminale, qui
    seraient autorisés à posséder jusqu’à quinze grammes de cannabis. Pourtant le gouvernement du New South
    Wales a rejeté la proposition.

    Rheumatology Update of 22 November 2013.



    Science/Animal: Le CBDV pourrait aider à traiter l’épilepsie


    Le cannabinoïde naturel CBDV (cannabidivarin) a réduit l’activité des gènes liés à l’épilepsie sur le modèle
    animal d’épilepsie de la souris. Les chercheurs ont écrit que « les résultats fournissent la première confirmation
    moléculaire d’effets sur les comportements observés du cannabinoïde non psychoactif, anticonvulsant sur les
    crises induites chimiquement. Ces résultats sont utiles pour souligner son efficacité quant à un développement
    clinique ».

    Amada N, et al. PeerJ 2013;1:e214.



    Science/Animal: Les récepteurs CB2 sont impliqués dans la perception de la douleur causée par
    l’arthrite


    L’administration du cannabinoïde synthétique JWH133, qui se lie aux récepteur sCB2, a réduit la douleur
    causée par l’ostéoarthrite de la souris. Il existe un lien négatif entre le nombre de récepteurs CB2 de la moelle
    épinière et la sévérité de la lésion. Les auteurs ont écrit que ces résultats « suggèrent que cibler les récepteurs
    CB2 pourrait présenter un potentiel thérapeutique de traitement des douleurs de l’ostéoarthrite ».

    Burston JJ, et al. PLoS One 2013;8(11):e80440.



    Science/Animal: de nouveaux modulateurs des récepteurs aux oestrogènes se lient aux récepteurs
    CB2


    Des études sur les animaux montrent que les nouveaux modulateurs des récepteurs aux oestrogènes
    basedoxifène et lasofoxifene bloquent les récepteurs cannabinoïdes CB2. Ce sont des « agonistes inversés »
    du récepteur CB2. Ces médications sont destinées à être utilisées en cas d’ostéoporose. Les auteurs ont écrit
    que ces médicaments « peuvent être re-destinés vers des indications thérapeutiques pour lesquelles le
    récepteur CB2 est une cible. »

    Kumar P, et al. Biochem Biophys Res Commun. 2013 Nov 22. [in press]



    Science/Homme: Comparées à l’alcool, les drogues illégales ne jouent qu’un rôle mineur dans les
    accidents de la route mortels


    En Suède, entre 2008 et 2011, 21% des 895 conducteurs tués dans un accident de la route impliquait l’alcool.
    En comparaison, seulement 2,5% des accidents ont été reliés à des drogues illégales, principalement du THC
    et des amphétamines. 1,8% des cas combinaient la double présence d’alcool et de drogue illégale. Les
    auteurs ont écrit que « comparée à l’alcool, la prévalence de drogues illicites et psycho-actives était assez
    faible en dépit d’une augmentation dramatique du nombre de conducteurs aux facultés amoindries par les
    drogues, et arrêtés par la police après l’introduction de la loi tolérance zéro en 1999 ».

    Ahlner J, et al. Scand J Public Health. 2013 Nov 21. [in press]



    Science/Homme: Les patients atteints de troubles de stress post-traumatique présentent des niveaux
    d’endocannabinoïdes altérés


    Le trouble de la personnalité a été associé à des niveaux de sérum altérés des endocannabinoïdes
    anandamide et 2-arachidonoylglycerol(2AG). Le trouble du stress post-traumatique a été associé à des
    altérations de l’endocannabinoïde oléoylethanolamide.

    Schaefer C, et al. EUR Arch Psychiatry Clin Neurosci. 2013 Nov 20. [in press]



    Science/Animal: le palmitoylethanolamine améliore la condition de l’arthrite


    L’administration de l’endocannabinoïde palmitoylethanolamine a amélioré la condition de l’arthrite induite sur
    la souris. De plus, il a été noté que le traitement palmitoylethanolamine + lutéoline réduit significativement les
    substances pro-inflammatoires du sang. La lutéoline est un flavonoïde présent dans de nombreuses plantes
    telles le céleri, le poivre gris et l’huile d’olive. Les auteurs ont écrit que les 2 substances ensemble « produisent
    un effet anti-inflammatoire pendant l’inflammation chronique. »

    Impellizzeri D, et al. Arthritis Res Ther 2013;15(6):R192.



    Science/Cellules: Le CBD inhibe les signes d’inflammation des tissus des intestins


    La substance pro-inflammatoire interleukine 17A est liée aux maladies inflammatoires des intestins, comme la
    maladie de Crohn. Le cannabidiol (CBD), l’anandamide et l’hydrocortisone ont réduit les lésions de la
    muqueuse des intestins causées par l’interleukine 17A.

    Harvey BS, et al. Cytokine. 2013 Nov 13. [in press]


    Un coup d'œil sur le passé

    Il y a un an
    Il y a deux ans

  6. #21
    Fecha de Ingreso
    26 May, 05
    Mensajes
    3,756
    Gracias
    0
    2,438 gracias recibidas en 878 Posts
    Mencionado
    20 Mensaje(s)
    Etiquetado
    2 Tema(s)
    Citado
    75 Mensaje(s)

    Re: Bulletins IACM 2013 (en français)

    http://www.cannabis-med.org/french/b...kel.php?id=346


    Science/Homme: Selon une étude menée à l’Université d’Harvard le cannabis ne cause
    pas la schizophrénie


    Une nouvelle étude menée à l’Université d’Harvard pourrait rejeter les inquiétudes sur le lien
    entre consommation de cannabis et schizophrénie. Alors que certains débattent de la
    possibilité que le cannabis puisse causer la schizophrénie, des chercheurs de la Harvard
    Medical School ont indiqué « qu’il reste encore à prouver que la consommation de cannabis
    cause la schizophrénie. » Leur étude, publiée la semaine dernière dans le journal
    Schizophrenia Research, consacre le rôle des facteurs génétiques dans la schizophrénie, et
    confirme que la consommation de cannabis, à elle seule, n’augmente pas le risque de
    développer des psychoses.
    « En résumé, nous concluons que la consommation de cannabis ne cause pas la
    schizophrénie. Pour les individus génétiquement vulnérables, le cannabis peut interférer sur
    le début, la sévérité et l’issue de la maladie, mais cette étude ne permet pas de dire que le
    cannabis cause la schizophrénie. » L’équipe de recherche, menée par le docteur Lynn DeLisi,
    professeur de psychiatrie à l’ Harvard Medical School, a comparé les histoires familiales de
    108 patients schizophrènes et de 171 personnes non schizophrènes afin de déterminer si la
    consommation de cannabis était un facteur de développement des psychoses.
    Les chercheurs ont trouvé que, si l’histoire familiale présente une pathologie de schizophrénie, le risque de développement de la schizophrénie augmente, qu’il y ait consommation de cannabis ou pas.
    Les auteurs ont conclu que les résultats de l’étude actuelle suggèrent qu’un risque accru de
    morbidité familiale de la schizophrénie pourrait constituer la base de la schizophrénie des
    consommateurs de cannabis, et non pas le cannabis à lui seul. »
    Proal AC, Fleming J, Galvez-Buccollini JA, Delisi LE. A controlled family study of cannabis
    users with and without psychosis. Schizophr Res. 2 décembre 2013. [in press]
    Leaf Science du
    8 décembre 2013.


    Uruguay: Premier pays à légaliser le commerce du cannabis


    Le 10 décembre, l’Uruguay est devenu le premier pays à légaliser la culture, la vente et la
    consommation du cannabis. Le gouvernement a parrainé une proposition de loi approuvée
    par 16 votes contre 13 au Sénat, et destinée à juguler dans la petite nation sud-américaine ce
    commerce actuellement aux mains des trafiquants. Les consommateurs de cannabis pourront
    acheter une quantité maximum de 40 grammes par mois dans des dispensaires légaux, dans
    la mesure où la résidence de la personne est en Uruguay, et que l’âge est supérieur à 18 ans.

    Il est aussi nécessaire d’être enregistré dans la base de données du gouvernement qui pourra
    surveiller mensuellement les achats.
    Dans 120 jours, quand la loi sera mise en application, les
    Uruguayens auront le droit de cultiver jusqu’à six plants de cannabis par an, à leur domicile ou
    l’équivalent maximum de 480 grammes (environ 17 onces). Il sera aussi permis de former des
    clubs de 15 à 45 membres qui auront le droit de cultiver jusqu’à 99 plants par an.

    Les consommateurs de cannabis enregistrés devraient pouvoir commencer à acheter du
    cannabis auprès des dispensaires en avril. « En avril, nous allons entreprendre une nouvelle
    expérience. Cela représente un changement culturel important qui se concentre sur la santé
    du public et sur la lutte contre le trafic, » a indiqué à Reuters, le sénateur Lucía Topolansky.

    Cette tentative uruguayenne d’étouffer le trafic de drogue est observée de près en Amérique latine où la légalisation de quelques narcotiques est perçue de plus en plus par les dirigeants
    nationaux comme une possibilité d’en finir avec la violence qu’entraine le commerce de
    drogue.
    Reuters of 11 December 2013

    Etats-Unis: American Herbal Pharmacopoeia annonce la finalisation d’unemonographie
    historique sur le cannabis


    Le 10 décembre, l’American Herbal Pharmacopoeia (AHP) a annoncé l’achèvement de sa
    monographie sur le cannabis. La publication fournit des standards d’identification, de pureté,
    d’analyse, de quantité, et des informations sur la culture et le stockage de la plante et de ses
    préparations. Selon le président de l’AHP Roy Upton, le cannabis a presque toujours été
    utilisé depuis le début de l’écriture et bien avant dans l’antiquité, comme les indices
    archéologiques le prouvent. Cette monographie aura une suite : un Therapeutic Compendium
    qui présentera un examen des données scientifiques et historiques mondiales sur l’usage de
    la plante. C’est l’association Americans for Safe Access qui a suggéré la préparation de cette
    monographie.
    Selon les dires d’Upton, cette monographie est historique car elle constitue la
    première monographie de pharmacopée sur le cannabis développée aux Etats-Unis depuis
    plus de 70 ans. La première avait été introduite dans la pharmacopée des Etats-Unis en 1850,
    et avait été supprimée de cet ensemble lors de la 12e édition en 1942. Etant donnée l’étendue
    de l’usage du cannabis, il est important qu’il puisse exister des guides de contrôle de la
    qualité, que le cannabis soit destiné à un usage médicinal ou récréatif. » Plusieurs membres
    de l’IACM ont participé à l’élaboration de ce livre ; Il s’agit principalement de Mahmoud
    ElSohly, Ethan Russo, Vincenzo Di Marzo, Rudolf Brenneisen, Franjo Grotenhermen et
    Raphael Mechoulam.
    La monographie sera disponible pour Noël. Pour la commander, voici
    les références :
    American Herbal Pharmacopoeia

    Science/Homme: De nombreux patients consomment du cannabis comme substitut à
    l’alcool ou à d’autres drogues


    Un grand nombre de citoyens canadiens qui consomment du cannabis médicinal le font
    comme un substitut à l’alcool ou à d’autres produits illégaux ou à des médicaments. Ces
    indications proviennent d’une étude des chercheurs du Centre for Addictions Research,
    Victoria, Canada et d’autres instituts qui ont utilisé les données provenant de quatre
    dispensaires de cannabis médicinal de Colombie britannique. L’étude comprenait 44
    questions anonymes et destinées à réunir des données sur la consommation de cannabis
    médicinal en remplacement de la consommation d’autres substances.
    41% des participants
    ont indiqué consommer du cannabis en tant que substitut à l’alcool (n=158). 36,1%
    consomment du cannabis en tant que substitut à d’autres substances illégales (n=137), et
    67,8% en tant que substitut à un médicament prescrit (n=259). Les trois raisons principales
    citées sont moins d’effet de manque, moins d’effets secondaires, et une meilleure gestion des
    symptômes. Les chercheurs ont conclu que des essais cliniques randomisés sur la
    substitution du cannabis pour une consommation problématique ne sont pas justifiés.
    Lucas P,
    Reiman A, Earleywine M, McGowan S, Oleson M, Coward M, Thomas B. Cannabis as a
    substitute for alcohol and other drugs: A dispensary-based survey of substitution effect in
    Canadian medical cannabis patients. Addiction Res Theory 2013;21(5):435-42.

    En bref




    Maroc: Le parti politique PAM introduit au Parlement le débat sur la légalisation du
    cannabis


    Un des partis politiques principaux, le groupe parlementaire PAM, a entamé le processus de
    légalisation du cannabis par une audition informelle devant la chambre des représentants, à
    propos des usages médicinaux et industriels de cette plante. Cette audition à l’initiative du
    groupe Parlementaire Authenticité et Modernité (PAM) constitue le premier pas vers
    l’introduction d’un projet de loi destinée à légaliser la culture du cannabis très largement
    répendue, et qui représente un pilier de l’économie du nord montagneux de ce pays.

    Associated Press du 4 décembre 2013


    Jamaïque: Le pays lance sa première entreprise de cannabis médicinal


    La Jamaïque a indiqué la création de la première entreprise de production de cannabis
    médicinal. Le ministre de l’Industrie, de l’Investissement et du Commerce jamaïcain, Anthony
    Hylton, a pris part à cette cérémonie dans la capitale Kingston, le 3 décembre, où la création
    de la compagnie nommée MediCanja, a été formellement annoncée. Dans un premier temps,
    l’entreprise se concentrera sur la recherche et le développement de produit contenant du
    cannabidiol (CBD), ont indiqué les responsables de celle-ci.

    Reuters du 4 décembre 2013


    Economy: Brevet d’utilisation des cannabinoïdes pour traiter les tumeurs au cerveau


    La compagnie GW Pharmaceuticals a annoncé que l’United States Patent and Trademark
    Office (USPTO) (ou bureau des brevets) a donné une autorisation pour un brevet qui couvre
    l’usage des cannabinoïdes pour traiter des gliomes. Un gliome est une tumeur issue du tissu
    glial. Le brevet précise une méthode de traitement des gliomes de l’homme en combinant
    deux substances : le cannabidiol (CBD) et le THC dans un rapport de 1:1 à 1:20 pour les
    cannabinoïdes.

    Press Release by GW Pharmaceuticals of 11 December 2013


    Europe: Organisation de l’OEDT (observatoire des drogues et des toxicomanies)


    L’ OEDT, l’observatoire des drogues et des toxicomanies, a publié un document de 24 pages
    recensant les organisations impliquées dans une réforme de la législation des drogues. Il a
    été identifié 218 organisations dans 30 pays qui cherchent à influencer la législation en place.

    EMCDDA Paper


    Science/Cellules: Nouveau mécanisme sur les actions du CBD


    Des chercheurs se sont intéressés aux mécanismes d’action du CBD sur les cellules
    microgliales du cerveau. Ils ont trouvé que le CBD change la fonction des mitochondries et
    réduit l’action de certaines protéines sur la membrane mitochondriale externe, appelée
    VDAC1. Les mitochondries sont des générateurs d’énergie de nos cellules. Les chercheurs
    ont écrit que « l’inhibition de VDAC1 par le CBD pourrait être responsable des effets
    anticancéreux et immunosuppresseurs du CBD.

    Department of Physiology and Pharmacology, Faculty of Medicine, Tel Aviv University, Israel.

    Rimmerman N, et al. Cell Death Dis. 2013 Dec 5;4:e949


    Science/Animal: Les acides aminés des protéines des graines de chanvre pourraient
    réduire la pression artérielle


    Une nouvelle étude menée sur des rats présentant de l’hypertension suggère que les
    hydrolysats de protéine des graines de chanvre « pourraient être utilisés en tant que nouvel
    agent thérapeutique pour le traitement et la prévention de l’hypertension. » Les hydrolysats de
    protéine sont, pour une vitesse maximum d’absorption, des acides aminés prédigérés par le
    biais d’enzymes. L’hydrolysat de protéine des graines de chanvre a prévenu l’hypertension
    des jeunes rats et a réduit l’hypertension des sujets plus âgés.

    Department of Human Nutritional Sciences, University of Manitoba, Winnipeg, Canada.

    Girgih AT, et al. EUR J Nutr. 29 novembre2013. [in press]


    Science/Cellules: Les cannabinoïdes pourraient augmenter l’efficacité des
    radiothérapies des cancers du sein


    Dans une étude menée sur les cellules cancéreuses de l’homme, un cannabinoïde
    synthétique(WIN55,212-2) a augmenté l’efficacité de la radiothérapie. Il a favorisé
    l’autophagie ou dégradation des cellules cancéreuses. Les auteurs ont aussi écrit que «
    l’étude actuelle suggère que le THC et la nabilone n’interféreront pas avec l’efficacité de la
    thérapie de radiation, qui est particulièrement pertinente pour les patients utilisant des
    médicaments à base de cannabinoïdes visant à améliorer la toxicité des thérapies du cancer.
    »

    Virginia Commonwealth University, Richmond, USA.

    Emery SM, et al. J Pharmacol Exp Ther. 2013 Nov 20. [in press]


    Science/Animal: L’anandamide pourrait faire augmenter la vulnérabilité des plaques
    athérosclérotiques


    Il a été démontré que l’inhibition de l’endocannabinoïde dégradant l’acide hydrolase d’amide
    augmente la vulnérabilité de la plaque athérosclérotique des souris. Cette inhibition provoque
    une augmentation de la concentration de l’endocannabinoïde anandamide. L’inhibition du
    FAAH a été sans effet sur la taille de la plaque.

    Klinik II für Innere Medizin, Universität Bonn, Germany.

    Hoyer FF, et al. J Mol Cell Cardiol. 2013 Nov 25. [in press]


    Etats-Unis: Bill Clinton indique que les positions relatives à la légalisation du cannabis
    évoluent


    L’ancien président Bill Clinton indique que les positions relatives à la légalisation du cannabis
    se relâchent. « La position relative à l’usage des drogues devrait être déterminée par chaque
    population en fonction de la croyance en vigueur, a indiqué Clinton dans une interview. Aux
    Etats-Unis, il existe une procédure qui est revisitée Etat par Etat. Et l’Amérique latine est libre
    de faire la même chose. »

    UPI du 4 décembre 2013


    Un coup d'œil sur le passé




    Il y a un an
    Il y a
    deux ans

+ Responder Tema
Página 2 de 2 PrimerPrimer 12

Usuarios Etiquetados

Permisos de Publicación

  • No puedes crear nuevos temas
  • No puedes responder temas
  • No puedes subir archivos adjuntos
  • No puedes editar tus mensajes